INFO SUR LE FRELON ASIATIQUE

Observé pour la première fois en 2011 dans le département de l’Ardèche, le frelon asiatique colonise progressivement l’ensemble de la région Rhône-Alpes. Il a été observé dans la Drôme en 2013, en Isère en 2014 et dans la Loire en juillet de cette année.

frelon-asiatiqueAfin de préparer l’arrivée de cet insecte et répondre aux signalements des habitants, un dispositif de surveillance a été mis en place depuis deux ans sur le département du Rhône : un réseau de référents locaux composé d’apiculteurs professionnels et de loisir piloté par le GDS (Groupements de Défense Sanitaire), le GDSA (Groupement de Défense Sanitaire Apicole) et la FREDON (Fédération Régionale de Défense Contre les Organismes Nuisibles). Ce réseau a répondu à de nombreuses demandes d’identification durant l’été 2015 qui se sont avérées être principalement des frelons européens (Vespa crabro).

Télécharger la carte de situation régionale au format pdf

En septembre, deux signalements plus inquiétants pour les apiculteurs sont parvenus à la FREDON à quelques jours d’intervalle :

– Le 15 septembre, la FREDON était alertée par la mairie de Monsols de la présence de frelons observés en vol stationnaire devant les ruches d’un apiculteur de loisir. Un technicien s’est déplacé sur site pour récupérer les insectes capturés par l’apiculteur et confirmer qu’il s’agissait bien de frelon asiatique (Vespa velutina).

– Quelques jours plus tard, le 24 septembre, c’est à Bessenay qu’un apiculteur professionnel le détectait à son tour sur son rucher et alertait le référent local.

Pour l’instant, le faible nombre d’individus observés sur les deux sites n’a pas permis de repérer l’emplacement exact des nids, préalable indispensable pour permettre leur destruction. Des recherches complémentaires seront organisées dans les prochains jours avec l’aide des apiculteurs locaux.

L’arrivée de ce nouvel hyménoptère sur notre territoire n’est toutefois pas synonyme de danger immédiat pour la population.

Le frelon asiatique n’est pas agressif tant qu’on ne s’approche pas de son nid. Par contre, il le défend très efficacement. Si vous découvrez un nid, il ne faut pas chercher à le détruire sans équipement adapté car vous risquez des piqures multiples. Prévenez l’un des organismes sanitaires* et un technicien se déplacera. Les personnes allergiques au venin d’hyménoptères doivent rester très prudentes.

Si vous pensez avoir vu des frelons asiatiques, prévenez l’un des organismes sanitaires*. Si vous avez tué un individu, conservez le au congélateur pour le remettre au référent qui vous contactera ou prenez le en photo et envoyez cette photo par mail à la FREDON.

Télécharger la fiche d’information au format PDF

Source : Le Portail du Réseau FREDON-FDGDON en Rhône-Alpes