La maison Curiale

Louis-François de Monteynard

Louis-François de Monteynard

En 1773, Louis-François de Monteynard, alors ministre, fait construire le nouveau presbytère afin de donner au curé du village une habitation beaucoup plus accueillante.

C’est le curé Brette qui, le premier, bénéficie du magnifique presbytère construit en haut des Maladières, tout en dehors du village. Cette magnifique demeure est située à quelques centaines de mètres de l’église. L’ancienne maison curiale est vendue, au prix public de quinze cents francs, et le ministre reçoit cette somme. Le 24 mai 1790, après la nationalisation des biens du clergé, la maison curiale est rendue à la commune de La Pierre.

École Jeanne d’Arc

L’école Jeanne d’Arc

Après la levée en masse, du 23 août 1793, décrétée par la Convention, Pierre Barrichon, Pierre Lanal, Joseph Baroz et Jean Rafin signent dans cette maison leur engagement dans l’armée des Alpes, le 6 septembre 1793, an ll de la République Française. Les quatre hommes louent leurs fusils avant de partir, et l’état des armes, le montant de la location et le nom des propriétaires sont soigneusement enregistrés.

Plus tard, cette très belle demeure sera transformée en école de jeunes filles  et s’appelle la maison Jeanne d’Arc. En 1878, elle subit une nouvelle destination et devient cette fois l’école publique du village, dans l’attente de la construction du futur bâtiment école-mairie.

N’hésitez-pas à cliquer sur la photo pour agrandir l’image 

Retour à la carte du parcours