L’ACCA de La Pierre

L'ACCA de La Pierre

Une partie de l’ACCA de La Pierre aux étangs de La Pierre

L’ACCA ne se limite pas à la battue. En effet, nous assumons aussi la formation au permis de chasser et l’indemnisation des dégâts agricoles. Cette seconde mission, peu connue du grand public, a pour but d’indemniser les représentants agricoles et forestiers pour les dégâts causés par certains grands gibiers, comme le Sanglier, le Chevreuil ou le Cerf. Pour limiter ces dégâts il faut compter sur une grande implication des chasseurs.

Plus concrètement, les chasseurs installent des fils électriques autour des cultures céréalières pour éviter l’incursion du Grand Gibier. Nous nourrissons également les animaux sauvages dans leur environnement naturel, cela s’appelle l’agrainage. Pour le Sanglier, il s’agit de le nourrir régulièrement en des points fixes pour l’éloigner des cultures agricoles.

Enfin, nous contrôlons les populations de gibiers. Cela doit permettre d’ajuster leur densité à la capacité d’accueil du territoire. En effet, au-delà d’un certain seuil, certains animaux comme le Cerf et le Sanglier peuvent causer des dégâts importants aux cultures et aux forêts. S’il faut réguler la densité de certaines espèces, nous pouvons également en intégrer d’autres comme le chevreuil que nous avons réimplanté en Belledonne.

L’ACCA est rattachés à la Fédération Départementale des Chasseurs de l’Isère. L’ACCA de La Pierre, qui a 30 ans, regroupe quant à elle une dizaine de personnes passionnées autour de Thierry Mufato, le président depuis 23 ans, Gérard Rosier le vice président, ou encore Michel Perrin trésorier.

Retour à l’index des associations