La Pierre, et le rendez-vous du Manoir deuxième édition !

Lecture des textes de : Bérengère Cournut, Aliona GlouKova et Joël Egloff par un collectif amateur de Scènes obliques.

Comme chaque année maintenant, les terres attenantes au manoir de Vaubonnais ont été investies par les visiteurs, les artistes, les amoureux de la nature et autres passionnés de vieilles pierres.

La Mairie de La Pierre et l’association Scènes Obliques, tous deux porteurs du projet visant à transformer le manoir en espace culturel international de la montagne, ont une fois de plus travaillé main dans la main.

En effet, c’est à l’unisson et dans une ambiance de fête, que les membres de l’association et les bénévoles du village de La Pierre ont travaillé, pour faire que cette deuxième édition du rendez-vous au manoir soit la plus réussie possible. Le but ? Faire vivre cette vieille maison forte autour de plusieurs œuvres artistiques, en attendant que les contours de cet ambitieux projet ait véritablement pris forme.

Des ados malins, bien abrité sous la buvette

Pour que ce soit vraiment réussi, encore fallait-il compter sur une météo clémente. À ce propos, il faut croire que l’âme de cette vielle demeure a dû être touché par notre combat, et qu’elle s’est battue jusqu’à la fin des festivités pour chasser d’au-dessus de nos têtes, les gros nuages noirs qui menaçaient de faire tomber sur nous toute la pluie du ciel.

Jusqu’au dernier moment nous avons été au sec, si ce n’est vers la fin, juste avant de vivre l’expérience polaire de Jean-Manuel Warnet. En effet, au moment de monter sur scène, une pluie s’est abattue sur nous, nous obligeant à nous retrancher sous les arbres, les barnums, ou sous les tables de la buvette pour les plus jeunes. Une pluie de plus en plus intense, mais finalement repoussé, je me plait à y croire, par la force qui se dégage des vieilles pierres datant de la deuxième moitié du XVe siècle, et avec lesquelles le Manoir de Vaubonnais a été construit.

La Conf’colporté de Fabrice Nesta

Au programme de cette année il y avait

Fabrice Nesta : avec sa  »Conf ‘colportée », dans laquelle il faisait découvrir l’histoire de l’art au rythme d’une marche de plusieurs kilomètres.

Regard sur le Manoir

Tomas Bozzato, Bérengère Cournut, Joël Elgoff et Aliona Gloukhova : Trois auteur.e.s et un photographe vidéaste, qu’en juin de cette année, Scène Oblique avait invité à produire une œuvre, littéraire ou photographique, librement inspirée par ce lieu et son environnement.

Ces créations font l’objet du nouvel opus des Cahiers de l’Oblique disponible auprès de l’association. C’est donc par la lecture des extraits de ces textes suivi du vernissage de l’exposition photographique de Tomas Bozzato, qu’a été ouvert ce deuxième Rendez-vous au Manoir.

Stracho Temelkovski le multi-instrumentiste

Stracho Temelkovski : un multi-instrumentiste, en solo, capable de passer tour à tour de la basse à la viola, du mandole aux percussions (dafs, bendir, cymbale et udu), voire d’en jouer simultanément tout en jouant de sa bouche puisqu’il est aussi un virtuose de beatboxing.

Un des jeux installé par la maison des jeux de Grenoble

La maison des jeux de Grenoble : Cette association a invité les visiteurs à un véritable voyage à travers les continents et les époques, avec le Tour du Monde des Jeux, où chacun et chacune a pu prendre le temps de partir à la découverte d’un pays, d’une culture, au travers de jeux d’adresse ludiques et des jeux de plateaux surdimensionnés.

Tomas Bozzato : Avec la projection dans la salle des fêtes communale, de deux de ses courts-métrages. Quelque chose de nous, un film tourné au cœur d’un collège, et où des élèves primo-arrivants, pour la plupart sans-papiers, nous parlent d’exil avec pudeur et sensibilité. Le chemin qui vient : Dans la vallée du Grésivaudan, des collégiens nous parlent de ce qui leur échappe, les mouvemente, les fait vibrer. Mêlant le regard du réalisateur et celui d’élèves dits « décrocheurs », Un portrait mordant, instinctif, étincelant !

Préparation de la soupe sous le préau

Le souper du manoir : Pour marquer la fin de cette 2ème édition, les Pierrois et les bénévoles de Scènes obliques se sont mobilisés pour faire chauffer la marmite et concocter un repas à 10€ pour ceux désirant manger sur place avant d’assister à l’expérience polaire de Jean-Manuel Warnet (voir ci-dessous), et ainsi clôturer avec l’art et la manière cet événement décidément placé sous le signe de la convivialité.

La scène du spectacle de Jean-Manuel Warnet, recouvert à la va vite par des bâches plastiques. Le spectacle pourra se jouer quelques minutes plus tard.

Un repas constitué d’une soupe au pistou (copieuse), de fromage et de gâteaux artisanaux que les bénévoles de La Pierre et de l’association Scènes Obliques avaient préparés.

L’épluchage et le taillage des légumes pour la soupe à donné lieu à de bons moments de rigolade. J’y ai participé, et je me dois de souligner avoir passé un agréable moment entre villageois que je connais, et les membres de l’association Scène Oblique. Des gens charmants, simples, amicaux au possible et tout dévoué à la cause du Manoir.

Jean-Manuel Warnet, auteur et maître de conférences, accompagné de Simon Le Doaré, création musicale et contrebasse, et Victor Blanchard réalisation technique, nous ont fait vivre une expérience Polaire. Un récit ni scientifique, ni religieux, un récit sans mots, rien qu’avec des sons, des voix enregistrées, dans l’instant sublime d’une musique polaire.

On a passé un bon week-end, le rendez-vous du manoir 2021 était réussi.

Jean De Palma

Grand merci à Christine Lallier pour avoir partagé ses photos sur cet article. Sans ses photos, la galerie ci-dessus serait bien plus pauvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)